Université du Temps Libre de Rochefort

Université du Temps Libre de Rochefort

Documentation - janv. à mars 2019

Si vous souhaitez approfondir les sujets abordés dans nos conférences,

cette rubrique vous apporte des éléments complémentaires, ils ne sont pas exhaustifs :

références d'ouvrages, d'essais, de bibliographies, de films, de cartes...

                                            

 ..........

 "L’industrie aéronautique européenne : forces et défis"

cf. le 14/0/2019 présenté par Philippe Jarry, ancien Directeur marketing pour l’Airbus A380, retraité consultant aéronautique pour groupes industriels en France et au Canada.

 

                          avec Philippe Jarry.jpg

 

 

Mise en ligne en cours 

 

__________________________________________________________________

 

 

 

 

"La corruption parlementaire, un vieux débat toujours d’actualité" 

cf. le 10/01/2019 présenté par Jean-Yves Mollier, Professeur émérite d’Histoire contemporaine, Centre d’Histoire culturelle des Sociétés contemporaines, Université de Versailles -St-Quentin en Yvelines.

 

                   10 01 2019 L'âge d'or de la corruption parlementaire - C.jpg

 

                Jean-Yves Mollier a présenté en avril 2017 à l’UTL son ouvrage "Edition, presse et pouvoir en France au XXème siècle" ed. Fayard, 2008. Est-il nécessaire de préciser que J-Y Mollier est passionné d’histoire sociale, ses publications portent plus particulièrement sur celle de l’édition, du livre et de la lecture.

 

           La presse côtoyant très intimement le monde politique depuis toujours, notre auteur révèle nombre de relations compromettantes et dangereuses non sans en avoir auparavant exploré toutes les facettes – son temps est consacré à des recherches approfondies dans tous les services d’archives existants des partis et des organisations et également à confronter ses points de vue, analyser, rencontrer les protagonistes ou leurs descendants avant de se plonger dans l’écriture et d’être éditer :  c’est alors le temps de la révélation - compte tenu de tout ce travail en amont, elle ne concerne pas encore le XIXème siècle -.   http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Yves_Mollier

 

 

Publication sur le "Trust Hachette et plus récemment sur les Messageries Hachette" :

"L'Argent et les Lettres : histoire du capitalisme d'édition,  Louis Hachette (1800-1864), le fondateur d'un empire"  

 

et “le Géant aux ailes brisées” éd.de l’Atelier, 2015

http://www.acrimed.org/Lire-Hachette-le-geant-aux-ailes-brisees-de-Jean-Yves-Mollier

 

d’autres sujets lui tiennent à cœur : "le scandale du Canal de Panama" éd Fayard, 1991 - avec ses nombreux et longs prolongements ; l'affaire Dreyfus, Stawinsky, etc...

voir l’ensemble de ses publications :  http://lpcm.hypotheses.org/6175

 

 

Le ton est donné de ces ouvrages avec la 4ème de couverture de son livre "La corruption parlementaire, un vieux débat toujours d’actualité"

 

                 Aussi vieille que le régime d'assemblée qui la sous-tend, la corruption parlementaire a fait parler d'elle bien avant que la République ne s'impose définitivement en France en septembre 1870.Toutefois, c'est avec le développement extraordinaire de la presse écrite, entre 1880 et 1960, que l'information a trouvé les ressources qui lui manquaient pour ne plus dépendre du seul bon vouloir des régimes et des pouvoirs en place.

 

                Avec l'apparition, à la veille de la Première Guerre mondiale puis dans l'entre-deux-guerres, de journaux populaires dont le tirage dépasse un ou deux millions d'exemplaires, la diffusion de l'information passe entre les mains d'une poignée d'hommes, que caressent les politiques et qui sont en mesure de faire tomber un gouvernement ou de dicter la composition du suivant. Ce pouvoir d'influence, loin de s'estomper au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, demeure si important que la bataille pour empêcher la nationalisation des messageries de la presse, bras armé du "trust Hachette ", sera considérée comme le plus important des combats à mener dans la France libérée. 
             Mais alors pourquoi les forces unies sous l'autorité du général de Gaulle jusqu'en janvier 1946 puis dans le tripartisme, jusqu'en mai 1947, ne sont-elles pas parvenues à étendre au domaine de la presse leur volonté de doter le pays d'institutions qui garantiraient véritablement la liberté des citoyens ? C'est à répondre à cette question que s'emploie Jean-Yves Mollier dans ce livre novateur et fascinant dont les sources renouvellent notre connaissance de la période. 



____________________________________ 

 

"L’Elysée au féminin de la IIème à la Vème République"

cf. le 7/01/2019 présenté par Joëlle Chevé, Journaliste, Historienne.

 

                                  ouvrage Joelle Chevé femme de pouvoir.jpg

 

 

"Entre devoir, pouvoir et désespoir, publié en octobre 2017 (Éditions du Rocher), l'auteure présente son ouvrage et propose, à travers une trentaine de portraits, une réflexion sur la place et le rôle des Premières dames en France, entre nostalgie monarchique, égalitarisme républicain, traditions sexistes, féminisme et violence médiatique".       

              Depuis plus de deux cent ans, dans une république entourée jusqu’à nos jours de monarchies, une trentaine de femmes ont accompagné leur mari dans l’exercice de la magistrature suprême.  Au-delà de leur statut d’épouse, peu d'évolution est à constater malgré l'émancipation de la femme, malgré les professions que ces épouses peuvent avoir avant d'entrer à l'Elysée ou malgré leur statut d'élue obtenu durant le mandat de leur époux (Bernadette Chirac).

        Un Président ne peut pas être célibataire, il se doit d'être en couple ; cependant sa femme doit être son ombre. En France, les épouses n'ont pas de parole politique, pas de statut défini, pas de budget, sauf de représentation. 

         Il leur est accordé un rôle pour l'intendance dans la plupart des cas... Elle doit tenir la maison, certes, celle de la République ! 

          Certaines peuvent influencer leur époux mais l'influence n'est pas le pouvoir. 

          Mais qu'attendent les Français à l'égard de la Première Dame : accepteraient-ils qu'elle s'exprime librement, qu'elle reçoive une rétribution pour des missions qui lui seraient confiées ?   

          Autant de questions, et beaucoup d’autres, auxquelles chacune, de Thérésa Tallien (sous Napoléon et Joséphine) à Brigitte Macron, en passant par Élise Thiers, Élisabeth de Mac Mahon, Henriette Poincaré, Germaine Coty, Yvonne de Gaulle, Claude Pompidou, Danielle Mitterrand ou Carla Bruni, a tenté de répondre à sa façon et sous le contrôle de la presse et de l’opinion. 

           Une "charte de transparence du statut de l'épouse du Président" a été établie en juillet 2018 selon le vœu de Brigitte Macron et suite aux promesses de campagne de son époux. Mais le résultat a été de "changer... pour que rien ne change"....

 

Pour en savoir plus sur l'histoire du lieu de pouvoir des Présidents français :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Palais_de_l%27Élysée 

 

Hotel d'Evreux Elysée 1760 001.jpg Hôtel d'Evreux en 1760

Demeure du Comte d'Evreux puis celle de Mme de Pompadour ; elle est celle des Présidents de la République en 1873.               

Pour en savoir plus sur les Premières dames : 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Première_dame       

 ___________________________________

 

 

"La corruption parlementaire, un vieux débat toujours d’actualité"

cf. le 10/01/2018 présenté par Jean-Yves Mollier, Professeur émérite d’Histoire contemporaine, Centre d'Histoire culturelle des Sociétés contemporaines, Université de Versailles - St-Quentin en Yvelines -.

        

                             10 01 2019 L'âge d'or de la corruption parlementaire - C.jpg
Entre collusion et corruption, les liaisons dangereuses de la presse, de la finance et du monde politique au XXe siècle.

 

 

Mise en ligne en cours 

________________________

  

                      

 

 



09/01/2019
0 Poster un commentaire